Les troubles alimentaires chez les enfants et adolescents

Les principaux troubles de l’alimentation chez les enfants et adolescents

  • l’anorexie
  • la boulimie
  • l’hyperphagie boulimique

L’obésité n’est pas un trouble du comportement alimentaire (TCA), mais s’accompagne souvent d’hyperphagie boulimique.
Il existe des troubles du comportement alimentaires dits atypiques, mais ils sont moins répandus chez les enfants et adolescents.

Comment identifier un trouble du comportement alimentaire (TCA) en développement ?

Certains changements de comportement peuvent indiquer le développement d’un trouble du comportement alimentaire chez l’adolescent:

  • une faible estime de soi
  • un repli sur soi
  • un changement dans les habitudes alimentaires: compter les calories, éviter tout aliment contenant du gras et du sucre ou, au contraire, manger compulsivement et en quantité importante de tout, sans pouvoir se contrôler
  • préférer manger seul
  • dire à son entourage, à l’heure des repas « je n’ai pas très faim », « j’ai déjà mangé », « je mangerai plus tard »…
  • une préoccupation extrême de son poids et de l’apparence de son corps
  • se trouver gros même quand on a un poids normal pour son âge et sa taille

Comment identifier les signes avant-coureurs d’anorexie chez mon enfant ?

Chez l’enfant, l’anorexie est moins bien définie et diagnostiquée que chez l’adolescent. En effet, la capacité d’introspection des enfants est différente de celle des adolescents ou adultes. Ils ne peuvent donc pas toujours conscientiser leurs comportements et verbaliser leurs émotions. Le refus fréquent de s’alimenter et la perte de poids sont les signes principaux. Il ne faut donc pas les négliger. Parfois, ces deux signes s’accompagnent chez l’enfant d’une préoccupation concernant son poids ou la forme de son corps. Il peut arriver qu’un enfant restreigne sa consommation en eau pour se sentir moins lourd, il faut alors être vigilant afin d’éviter une déshydratation. 

Quels sont les signes d’anorexie chez les adolescents ?

anorexie adolescentBien que chaque adolescent soit différent, il existe des tendances communes:

  • une peur excessive de prendre du poids
  • la préoccupation extrême de son poids et de la forme de son corps (silhouette)
  • se trouver toujours trop gros même quand on est dans le poids normal pour son âge et sa taille
  • suivre une alimentation très restrictive

Quels sont les signes de boulimie chez les enfants et les adolescents ?

boulimieBien que chaque adolescent soit différent, il existe des tendances communes:

  • manger en se cachant ou entre les repas
  • manger des quantités bien supérieures à ses besoins métaboliques et énergétiques
  • ressentir de la honte et de la culpabilité et adopter certains comportements pour compenser: se faire vomir juste après avoir mangé, prendre des diurétiques, des laxatifs ou des pilules amaigrissantes, jeûner, faire du sport en excès

Quelle est la différence entre boulimie et hyperphagie boulimique?

Chez une personne boulimique, il y a un comportement de compensation (se faire vomir, prendre des laxatifs, diurétiques, pilules amaigrissantes, faire de l’exercice en excès) que l’on ne retrouve pas dans l’hyperphagie boulimique.

L’hyperphagie boulimique est étroitement liée à l’obésité, dans le sens où la surconsommation alimentaire entraîne souvent une prise de poids. Parfois, les personnes atteintes d’hyperphagie boulimique arrivent, après les « crises », à se contrôler et gardent ainsi un poids normal. Il faut être d’autant plus attentif aux comportements associés.

L’hyperphagie boulimique trouverait sa source dans un mal-être d’origine psychique.

Quelle est la différence entre obésité et surpoids ?

surpoidsL’obésité est un excès de masse graisseuse dans l’organisme. Le surpoids est le fait que la personne est plus lourde que la plupart des gens de son âge. Il ne signifie pas forcément que l’on est obèse.
De plus, poids important ne veut pas forcément dire surcharge en graisse (par exemple, l’importance du poids des sportifs professionnels est dû à leur masse musculaire. Leur masse ne pose pas de problème de santé ni d’esthétisme).

Qu’est ce que l’obésité infantile?

enfant surpoids obèse

L’enfant est en pleine croissance et le rythme d’évolution n’est pas forcément le même chez tous les enfants du même âge. Le médecin ou le nutritionniste doit reporter aussi souvent que possible l’IMC (indice de masse corporelle) sur une courbe spécifique qui permet d’en analyser l’évolution et qui comporte les courbes de référence. C’est ce suivi qui permettra de déterminer si l’enfant tend vers l’obésité, notamment s’il y a des décrochages dans la courbe.

Comment savoir si un enfant est trop gros ?

Les parents ne sont pas toujours conscients d’un problème de poids chez leur enfant. L’enfant subit en général les railleries de son entourage. Par contre, le médecin doit s’en rendre compte, soit parce que le surpoids est visible, soit lors de la pesée de l’enfant.
Il conviendra alors de s’orienter vers un nutritionniste.

Les causes de l’obésité infantile

sport enfant

Le manque d’activité physique

Aujourd’hui, rar

es sont les enfants qui vont encore à l’école à pied ou en vélo lorsqu’ ils sont plus de 15 minutes de marche. Les jeux traditionnels de plein air ont été remplacés la plupart du temps par les jeux vidéos. Ainsi, les enfants ont de moins en moins envie de bouger.

L’environnement

Le divorce des parents, le décès d’un membre de la famille, des déménagements répétés peuvent engendrer une prise de poids. Il est également reconnu que l’obésité touche davantage les enfants de niveau socio-économique défavorisé, les enfants uniques ou  issus de familles monoparentales, du fait des problèmes psychologiques liés à ces situations.
Dormir peu est également un facteur possible du surpoids, dans la mesure où un enfant qui reste tard devant la télévision, devant un jeu vidéo ou au téléphone, grignotera la plupart du temps en même temps.

L’hyperphagie boulimique

On retrouve ce trouble du comportement alimentaire dans une grande partie des cas d’obésité. Les études tendent à montrer que l’apparition de ce trouble est liée à un mal-être psychique, en lien avec l’environnement de l’enfant ou de l’adolescent. Par exemple, en présence de troubles anxieux ou dépressifs.

En conclusion: quand consulter un thérapeute?

Si vous soupçonnez un trouble alimentaire en développement ou avéré chez votre enfant, il est indispensable de consulter un spécialiste.

Différents comportements alimentaires ayant des origines diverses peuvent avoir un impact déterminant sur la santé physique et psychique de votre enfant, aussi bien à court terme qu’à long terme.

Si votre enfant a régulièrement ou de manière pérenne un des comportements énumérés dans dans les rubriques ci-dessus, pensez à consulter un thérapeute. Si vous reconnaissez chez votre enfant plusieurs des comportements, vous devez consulter un thérapeute.